Rechercher

Transcendance


Chers amis lecteurs,


Je m'aperçois avec un certain effroi que ma dernière lettre date de plus d'un mois ! Mais c'est qu'il s'en est passé....des choses. Des éclosions, surtout. Tout d'abord celle du Podcast, qui s'enracine progressivement pour mieux prendre son envol, avec de belles rencontres en perspective. Je dois vous avouer qu'en accoucher fut une sacrée épreuve et une épreuve sacrée, un rite de passage mouvementé. Qui m'a valu de me confronter à quelques démons restés planqués dans les tiroirs de mon histoire, dont j'ai compris que la libération ne passerait définitivement pas par l'approche cognitive. Vous allez voir...


Sitôt ma Newsletter précédente envoyée, et le premier épisode du podcast publié, s'en est suivi, en même temps que des témoignages aussi édifiants qu'encourageants, un grand, un très grand bouleversement. De ceux qui prennent aux tripes et viennent vous chercher jusque dans les méandres de vos entrailles. Une peur du fond des mers, des profondeurs de la terre, qui resurgit soudain pour venir vous murmurer au creux du ventre : Halte là ! Tu ne passeras pas. Et, aussi puissante qu'était l'envie, aussi brutale se fit la chute, et pugnace le sentiment d'imposture. Comme un arbre vidé de sa sève, le capitaine quitte le navire, assailli, et avec lui sa flotte et son élan conquistador. Un phénomène qui avait comme un goût de déjà vu, de déjà vécu. TRANSC-EN-DANCE ET SAUTS DE CONSCIENCE A la différence que, cette fois, je dispose d'une boîte à outils d'une toute autre ampleur, qui me donne le pouvoir de prendre la responsabilité pleine et entière de mes émotions, de les reconnaître et de les transcender par l'action. Petit à petit, ces dernières années, sur ce chemin qui mène à Soi, j'ai appris : à m'entourer, à explorer et m'approprier différentes techniques de transformation et de connaissance de soi, dont l'écriture bien sûr, mais aussi la mise en place de certains rituels qui agissent comme des repères, des garde-fous dans le quotidien. Et puis des expériences nouvelles, corporelles, vocales, sensorielles, qui renforcent toujours plus ma structure, et donnent de la fluidité à mon mouvement, à l'énergie qui me traverse et à mon rapport aux choses. Sois tu RÉPÈTES sois tu RÉPARES. M'a dit un jour une femmes sage, en parlant de mon héritage. S'engager sur la Grande Route Rouge de la Conscience, se mettre en chemin vers sa contribution authentique au monde, invite forcément à la RÉPARATION. Et, lorsqu'après des années de recherches, de fouilles archéologiques, alors que l'on se trouve dans cet espace, relativement ténu mais à l'apparence si opaque et dense, cet endroit qui, on le sait on le sent, précède le déploiement, là, juste avant, où l'on se tient tremblant d'impatience et de frustration de croire que l'on a pourtant fait le tour de la question, tant et tant, où tout est là mais qu'on ne voit toujours pas, en haleine, en apnée, le coeur palpitant, c'est là que quelque chose se produit, se détend et s'ouvre pour laisser passer la lumière. Du dedans vers le dehors, et inversement. C'est à cet instant où l'on embrasse sa vulnérabilité que la résilience opère. Je le vois dans les ateliers, et c'est de cela aussi dont j'aimerais vous parler aujourd'hui. Mardi dernier, avec le premier groupe, nous avons clôturé une année d'écriture et de partages, et ce fut.... d'une grande intensité. Une année à cheminer ensemble vers notre authenticité, et voir poindre le bout du nez d'une voix, parfois en mal de légitimité d'avoir été oubliée, réprimée, de s'être laissée comprimer, et qui, au fil des ateliers se déploie pour éclairer de sa vérité sensible et profonde celle des autres en résonance, dans l'AMOUR et la CONFIANCE. Et je suis encore subjuguée par la puissance de ces cercles et ce qu'ils permettent :

LA RELIANCE L'EXPLORATION CRÉATIVE LA RECONNEXION (à soi, au monde et à tout ce qui vit) & LA CONNAISSANCE DE SOI LA RÉCONCILIATION & LA RÉPARATION L'EXPRESSION AUTHENTIQUE de ce qu'il y a de plus vrai, précieux et singulier en nous... Avec autant d'applications et d'implications dans la vie quotidienne et notre relation aux autres et à nous-mêmes. C'est vraiment magique ! Et quantique, en ce que cela contribue, je le crois, en synchronicité avec toutes les autres voix qui progressivement s'élèvent aux 4 coins du monde, à faire avancer le grand mouvement militant en faveur du vivant. Cette matière vibrante qui de ses ondes grandissantes, souffle sur le monde un vent l'Amour et de Liberté, et participe à la régénérescence du fascia planétaire, tu tissu cellulaire de l'Univers. Comme des milliers d'étoiles ! (introduction du Podcast des Auteurs de Sens, et son essence aussi ;) Parce qu'une fois que l'on accède à ce canal d'expression authentique, à cette (res)source créative, nos perspectives s'ouvrent sur un champ de possibles infini. Et c'est aussi ce que ces ateliers ont permis à mon activité : envisager et explorer d'autres voies de transformation par l'écriture, d'autres déclinaisons, d'autres formes d'accompagnement, individuellement, en co-création ou co-développement, dans autant d'écosystèmes et de territoires. Et c'est exactement comme ça que je rêvais ma vie enfant : pouvoir contribuer aux autres et au monde et le faire avancer vers un futur plus souhaitable et un présent plus plaisant, en étant qui je suis à 100%, singulièrement et inclusivement. Et vous, à quoi rêviez-vous ? Affectueusement, Diane

Auteure de Sens


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout