Rechercher

Toutes "Rôle Modèle"

Dernière mise à jour : 22 mai

Cher·es Auteur·es de Sens,


Long time no write… Et le thème qui me trotte dans la tête, qui m’occupe l’esprit ces derniers temps, c’est la notion de “Rôle Modèle”. Il me semble que, comme beaucoup de choses et de mots, et notamment les concepts, l’interprétation de cette expression devenue quasi universelle, est multiple. Dans mes cercles d’écriture et de parole, lorsque je partage la raison pour laquelle j’ai choisi de les dédier aux femmes, voici ce que je dis : Je leur dis qu’il est urgent, important et nécessaire que les femmes déploient leur potentiel personnel et professionnel, pour faire bouger les lignes, modifier les codes de nos relations, de nos sociétés et de nos organisations en profondeur, et contribuer à la création d’écosystèmes plus harmonieux, en équilibre et heureux. Je leur dis que nos enfants et ceux du monde, hommes & femmes en devenir, ont besoin de Rôles Modèles ! De femmes inspirantes et inspirées qui ouvrent la voie à d’autres en prenant leur juste place dans leur vie et dans le monde. Qui prêchent par l’exemple, au gré des amplitudes et des vicissitudes, en s’efforçant sans relâche, avec courage, audace et sincérité, de transcender leurs histoires enfermantes et leurs croyances bloquantes. Qui embrassent leur vulnérabilité en osant l’intime et l’authenticité, pour faire et se dire, s’écrire, aimer et s’aimer, créer et contribuer en Vérité, à travers leur métier* et leurs outils singuliers. Et je crois qu’expérimenter cela, cultiver cela, ce mindset, cet état d’être, requiert parfois des espaces réservés, dans lesquels on se sent “chez soi”, accueillie dans tous ses états. Curieusement, il se trouve que l’expression “Rôle Modèle” se conjugue, ou en tous cas s’entend dans le langage courant, principalement au féminin, notamment dans la sphère professionnelle ou du développement personnel. Il serait même devenu carrément féministe. Soit. Mais ce qui m'interroge dans son utilisation c’est son iconisation, une certaine sacralisation. On parle de plus en plus de “femmes puissantes”, de “femmes leaders”, de "grandes dames" d'ici et d'ailleurs... Mais souvent, derrière ces mots, on continue de coller des étiquettes qui restent finalement assez patriarcales, à l’image des moyens pour le devenir. Et ce sont les valeurs POUVOIR et PERFORMANCE qui prédominent encore, en sous-jacence, et l’attitude afférente. Alors bien sûr, devenir UNE “Rôle Modèle” nécessite certains ingrédients incontournables d’appartenance disons yang-esque, comme le potentiel d’action, c’est à dire la capacité à transformer tout ce qui nous traverse à l’intérieur, nos idées, nos envies, une vision, en quelque chose de concret à l’extérieur. Notre habilité à réaliser et produire, à donner naissance et corps à ce qui germe dans notre incubateur interne. En d’autres termes, à FAIRE. Manquer de cet ingrédient-là ne permet pas au créatif de devenir un créateur. À l’idéaliste de devenir entrepreneur·e. Ni à l’artiste d’écrire ou de peindre de façon consistante et autrement que pour lui-même, par poussées, par salves, en alternance, comme un courant irrégulier, empreint de volontarisme aléatoire. Evidemment je ne parle qu’à partir de ma propre expérience et de mon ressenti, subjectif donc. Car, personnellement, pour tout un tas de raisons, et notamment mon histoire, celle dans laquelle je me suis construite, parfois par omission, je manque cruellement de cet ingrédient, et c’est pour moi une lutte quotidienne que de maintenir une cadence “productive”, une dynamique constante. Certains férus de psychologie diraient que je souffre d’un “manque de Père intérieur”, en tant qu’archétype, c’est à dire de cette entité vertébrale, structurelle et structurante qui facilite l’incarnation, la matérialisation et, par ricochet, le cadre, la rigueur, la discipline… C’est mon chantier, ou du moins l’un d’entre-eux. Que j’essaie aujourd’hui d’aborder avec un peu plus de douceur et des méthodes qui parlent à ma nature, les plus éloignées possibles des codes et des injonctions sociétales, éducatives et culturelles. Bref. Fin de la parenthèse. Alors, si certaines sont inspirées par des figures emblématiques publiques, des icônes contemporaines ou historiques, mes Rôles Modèles à moi sont des héroïnes du quotidien, des femmes "normales" exceptionnelles, des femmes "ordinaires" extraordinaires, des amies ou de simples connaissances, qui font ce que je ne sais pas faire, ou que je fais avec plus de difficultés, ou que j’aurais envie de faire aussi bien, ou tout simplement que je trouve beau et en lien avec les besoins que je perçois du monde tel que je l’observe depuis ma fenêtre intérieure. Des femmes qui FONT, mais pas seulement. Des femmes qui SONT autant qu’elles FONT, en n’étant pas autre chose qu’elles-mêmes, courageuses et vulnérables, audacieuses et vraies, ambitieuses et généreuses, créatives et agissantes. Alignées, elles n’en connaissent pas moins les tremblements, dansent avec le bouleversement. Des femmes qui (ré)écrivent leur propre histoire et prennent cette place qu’on ne leur a pas forcément faite ni donnée. Elles sont mères ou n’en sont pas, salariées ou entrepreneures, en transition ou en reconversion, jeunes ou moins jeunes, et de tous horizons, elles cheminent pour se libérer de leurs chaînes et déployer leurs ailes, le cœur ouvert à l’inconnu. Elles avancent, humblement mais sûrement, un pas après l’autre, en suivant leur voix·e, en nourrissant leur singularité parce qu’elles savent qu’il n’y a rien d’autre à faire de plus important. Profondément humaines et vibrantes, elles osent, chacune à sa mesure, et s’engagent pour ce en quoi elles croient : la poésie vivante en entreprise, le cœur et la santé des femmes, la parentalité juste, l’éducation humaniste, la guérison d'une autre façon, l’empuissancement des jeunes filles à qui la chance n'a pas souri, le pouvoir de la vulnérabilité, l’égalité entre les femmes et les hommes, la revalorisation personnelle et professionnelle, la décoration inclusive, éthique et co-créative, la communication candide et authentique… Et tout cela est POLITIQUE ! “Un mouvement militant en faveur du VIVANT qui souffle sur le monde un vent d’amour et de liberté”, et contribue grandement et indubitablement à sa transformation. “Comme des milliers d’étoiles !...” Je vous souhaite une belle et lumineuse fin de semaine, et vous dis à bientôt, Diane




Un dernier atelier avant l'été !

Mardi 21 juin, de 18h30 à 20h30

(par zoom)


Un atelier du Dictionnaire du Sens des Mots pour Demain. Parce que les mots nous façonnent autant que nous les façonnons, si nous voulons faire avancer le monde vers plus de beauté, de justesse, d'harmonie et d'authenticité, nous devons choisir le langage de notre transformation et lui insuffler sens et intention. Chaque mot porte une énergie particulière, et une signification singulière pour chacun·e d'entre-nous, en miroir de nos histoires respectives. Ces ateliers sont des espaces ludiques et poétiques pour imaginer la sémantique du futur, et lui donner la direction à laquelle nous aspirons, celle dont nous avons besoin pour nous déployer à la hauteur de nos ambitions. L'idée, en d'autres termes, est de nous défaire de la globalisation du langage, du hackage socio-culturel, qui a tendance à vider les mots de leur substance et surtout à leur donner un sens qui n'est pas le nôtre. Alors, individuellement et ensemble, nous nous octroyons le droit, dans ces ateliers, de leur faire dire ce que nous voulons, ce qui nous semble juste pour nous, afin de les mettre au service de nos valeurs, de notre vision du monde et de notre contribution. Alors, ça vous dit ? Si oui, c'est par ici :

> Je m'inscris à l'atelier du 21 juin



Pour vous inscrire et/ou en savoir plus, cliquez sur l'image ci-dessus

Des cercles de parole et d’écriture de Soi, destinés à libérer la parole des femmes en entreprise, et de toutes les femmes qui souhaitent se déployer professionnellement de manière authentique et alignée avec leurs valeurs profondes. Des ateliers de 2h, une fois par mois, pendant lesquels des femmes, sans considération de métier ni de hiérarchie, viennent écrire et échanger "en vérité", en sororité, dans un espace dédié, libre de tout jugement. A travers une approche narrative singulière, elles seront invitées à co-élaborer de nouveaux leviers de réussite et d’épanouissement, pour elles mais pas seulement... En savoir plus et vous inscrire :

> En savoir plus...



Le Podcast des Auteurs de Sens

épisode #4

Emmanuelle Berthelot

"3 milliards de battements, les secrets de notre coeur"

> Le Podcast des Auteurs de Sens


AuthenticStorytelling

"l'Émotion, le Sens et l’Intuition au service de la Communication"

auteurdesens.com

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout