Rechercher

Répliques


Glimpse of wintery mood on a lake with a blue fairy at the center...



Cher·es Auteur·es de Sens,


Ces dernières semaines, à défaut de vous écrire, m'ont fait réfléchir, et prêter une attention toute particulière aux informations subtiles qui se sont présentées à la porte de mon centre de tri interne...


La période que nous traversons, je vous l'ai déjà partagé ici, invite à la transformation. Terme assez générique et fourre-tout j'en conviens, à moins de s'intéresser de plus près à son sens profond et aux paliers qui le composent. Et le palier auquel nous avons à faire là, est celui du coupage de cordon, avec tout ce qui nous retient (encore), tout ce qui ne nous sert plus (du tout), vampirise notre énergie, nous maintient malgré nous dans l'anti-chambre de notre complétude, de notre pleine aptitude. Bien sûr c'est une constante me direz-vous, doublé d'une évidence. Oui, c'est vrai. Mais là, on a plus le choix, on est au pied du mur, celui qui nous sépare de la conscience intégrale dont je vous parlais précédemment. Il faut couper les ponts, les liens, les relations, les pensées-illusions qui sèment la confusion, brouillent la fréquence de notre intuition, et tout ce qui nous empêche de prendre notre juste place dans ce monde, si nous ne voulons pas faire partie des menacés d'auto-extinction, de l'espèce en voie de dissociation. Larguer les vieilles amarres et faire le grand plongeon ! Instaurer des rituels de séparation des valises que nous nous traînons. De nos fils invisibles, de nos histoires nuisibles, des croyances qui brûlent notre combustible.


OBSERVER LES RÉPLIQUES

C'est ce que je m'efforce de faire, et refaire, pour élargir ma grille de lecture des choses, des autres, de moi-même et du monde.

Les situations et schémas qui se répètent, les messages, les signes... Pour mieux traverser les turbulences, en conscience, et agir à partir de cette connaissance-là, de ce nouveau regard. Nous sommes arrivé·es à l'ère et à l'heure où les seules choses qui fonctionnent sont peut-être bien celles que l'on ne comprend pas tout à fait. Celles qui nous échappent et nous permettent de nous échapper, de quitter le mental pur, pour entrer dans le corps et atteindre nos coeurs en jachère d'avoir été trop snobés, ignorés, fermés, répudiés, relégués au peuple des guimauves, des naïfs et des éléphants roses... C'est la MÉTA-MORPHOSE.


LA MAIN DANS LE PROLONGEMENT DU COEUR

Voilà ce que je vous propose d'explorer dans les semaines à venir, au sein de mes ateliers (inscription et détails ci-dessous et ici >)

Trois invitations, trois occasions, trois intentions, pour aborder l'année nouvelle dans de bonnes dispositions et poser nos conditions. Parce que je peux vous assurer que nous sommes à l'aube d'une année (et d'aucuns disent d'un cycle) puissante et mouvementée, porteuse de changement(s). Qu'il est grand temps de tourner vos pages et d'embarquer pour le Grand Voyage !


Je vous souhaite une semaine sans ombrage.


À bientôt,


Diane

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout