Rechercher
  • Diane Seyrig

L'expérience de l'Être et le champ des possibles

Ça y est !

J’ai réalisé mon premier atelier d'écriture.

Pas juste un atelier, une marche immense dans le grand escalier de ma vie, gravie, franchie.

Un palier, une étape clef.

Mais que s’est-il passé exactement ?

Pourquoi est-ce si important ?

Il parait que l’on est dans son talent, dans sa vérité, quand on n'a pas l’impression qu’il se passe grand chose justement, mais que l'effet est là, le plaisir et la joie comme une vibration, une émulation intense, et qu’on vous le dit.


Se fier à son INTUITION, se laisser guider par son envie, mais aussi,

Savoir écouter les retours et recevoir les applaudissements.

Savoir entendre et intégrer, se réjouir de l’enthousiasme des autres, de ces femmes qui étaient là -et pas n’importe quelles femmes !- que j’ai su réunir (ce qui n’est pas rien non plus) autour d’un thème pour le moins sensible, pour un moment d’écriture et de partage.

Une ébauche de mise en mots et d’ouverture du coeur, un coeur à coeurs au féminin. De projection vers ce que cela pourrait être si elles allaient plus loin.

Explorer, à travers l’écriture, toutes les dimensions de soi pour les regarder d’un autre ciel et leur donner une autre couleur, une autre texture, une autre densité, comme une mousse en expansion.


Femme passée, femme présente, femme future…

Vaste sujet !

Commencer par reconnaître son histoire authentiquement, au plus proche de ses véritables sentiments et d’une factualité reconstituée avec honnêteté, justesse, replacer les émotions racines dans leur contexte. Puis, faire le constat, subjectif mais sincère, de qui est là, pour ensuite plonger dans la réalité augmentée de soi. Un voyage de résilience créative. Vers l’union ou plutôt la réunion des résidents de nos corps physique et psychique : l’ENFANT, l’ÊTRE profond, et la personne consciente que nous sommes, notre PERSONA, qui elle-même joue de multiples rôles, sous l’influence de ses deux acolytes mais aussi de tous les autres à l’extérieur…


Alors ce mercredi 3 juin, pour la presque première fois de ma vie, je me suis sentie à ma juste place, dans mon essentiel. Mais les actes posés, ceux qui nous font sortir de notre zone de confort pour nous emmener plus loin, ont ceci de particulier qu’ils doivent être réitérés pour ancrer et ENGRAMMER le processus de transformation.


AGIR

Donner une expression à une intention.

La matérialiser. L’incarner dans le vivant, pour qu’elle ne s’envole pas, ne se désagrège pas.

Parce que les envies créatives, celles qui viennent du fond de nous et qui ne sont pas concrétisées, les idées inachevées, les désirs inassouvis, sont autant de bébés morts nés. L’image est sombre et étrange, elle rebute et dérange, mais elle n’en est pas moins résonnante, surtout pour une femme… Prendre conscience jusqu’à l’éprouver dans son ventre qu’une idée, une envie, un projet dont on sent que la réalisation nous rapprochera de notre Moi véritable, de la plus authentique version de nous-même, s’accouche, s’élève et se nourrit comme un enfant, dans l’engagement sans compromis.


Et c’est un peu ce que nous avons fait mercredi. Et c’est mon intention derrière ces ateliers et tout ce que je mets progressivement en place, qui sont les manifestations de cette même intention. Les enfants de mon grand POURQUOI. Ma mobilisation à moi, pour la planète, la Terre, les océans, le futur présent et tous les êtres vivants. Contribuer au réveil et à l’éveil des Femmes et du féminin en nous, en proposant un espace individuel et collectif de réflexion, d’observation, d’échange et de partage, par le biais de l’écriture. Une écriture spontanée, libre et connective, à partir d’un thème donné ou d’une guidance particulière, pour contraindre le mental juste ce qu’il faut et permettre l’expression authentique de nos émotions afin de les désenclaver pour mieux les transformer, et rouvrir le canal de notre créativité, universelle et innée. Parce que, comment trouver et prendre sa place si on ne peut pas jouer notre propre musique, unique et magnifique ?


Alors, que diriez-vous de faire l'expérience ? Inscrivez-vous ici pour participer au prochain atelier qui aura lieu mardi 30 juin prochain à 18h30, dans la limites des places disponibles :)


8 vues
  • Noir Icône Instagram
  • Noir LinkedIn Icône
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon

© 2020 Diane Seyrig, Auteur de Sens created by Wix.com