Rechercher

À propos du choix



🎧 Semillas des luz, Nous sommes des poussiĂšres d'Ă©toiles...


Inscription aux ateliers de février >

Cher·es Auteur·es de Sens,


Au revoir janvier, bonjour fĂ©vrier. Il fait toujours aussi gris, mais une sensation de lĂ©gĂšretĂ© s’installe, aprĂšs un dĂ©but d’annĂ©e qui, je ne sais pas ce qu’il en est de votre cĂŽtĂ© mais du mien, m’a semblĂ© interminable. LE MANIFESTE DE SOI Je n’ai cessĂ© de le vivre ces derniĂšres semaines, et de le constater : le choix sera cette annĂ©e notre dĂ©fi majeur, la VĂ©ritĂ© du cƓur Ă  cƓur. Il l’est en permanence, c’est vrai, mais lĂ  ça frĂŽle la question de survie. Choisir c’est renoncer. Choisir c’est dĂ©cider. Choisir c’est se positionner. Prendre parti, s’affirmer, exprimer ses besoins profonds, dire de vrais ”non” pour de vrais ”oui”
 Et c’est aussi Ă©crire son MANIFESTE, pour ĂȘtre bien certain·e de la maniĂšre dont nous souhaitons avancer dans le monde aujourd’hui. Pas hier, pas demain, aujourd’hui ! Alors, la semaine derniĂšre, en atelier, c’est ce que nous avons fait. Nous avons d’abord rendu grĂąces Ă  tous les ”maĂźtres” de l’annĂ©e passĂ©e (et par maĂźtres j’entends les situations et les personnes dont nous avons appris, dans le nĂ©gatif comme dans le positif, qui nous ont fait grandir). Puis nous avons cĂ©lĂ©brĂ© nos joies, les petites et les grandes. Et, enfin, nous avons dĂ©posĂ© par Ă©crit nos intentions pour cette nouvelle annĂ©e qui s’ouvre, et les avons mises en lumiĂšre. Un moment, et mĂȘme deux, intense et puissant. Et voici, Ă  quelques mots prĂšs, ce que je leur ai dit Ă  propos du pourquoi de cette proposition d’écriture : ”De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, nous gagnons Ă  constamment poser, clarifier et reposer nos intentions si nous voulons donner un souffle de vie et d’authenticitĂ© Ă  nos actes. Une Ă©nergie, une puissance agissante. Mais, si j’ai eu envie de proposer cette rencontre et ce thĂšme du Manifeste maintenant, prĂ©cisĂ©ment, au cƓur de l’hiver et au sortir d’un certain chaos, c’est que j’ai eu un sentiment particulier d’urgence et d’importance Ă  le faire. À me et nous donner un CAP en conscience, pour mieux tenir et orienter la barre qui va nous y emmener. Oui, nous devons plus que jamais faire l’inventaire de nos apprentissages et Ă©crire notre feuille de route. Pour pouvoir rester debout, envers et contre tout, et continuer de faire ce que nous avons Ă  faire dans ce monde en profonde mutation. Ces derniĂšres semaines, et je l’observe quasi systĂ©matiquement autour de moi sous diffĂ©rentes formes et manifestations, nous sommes aux prises avec des forces trĂšs puissantes qui, je le crois, nous invitent Ă  revoir notre systĂšme de valeurs en profondeur. À faire des choix, parfois drastiques, en accord avec notre ĂȘtre intĂ©rieur, qui nous appelle encore plus fort, qui pousse et pousse encore, parce qu’il ressent plus que jamais le cri du monde et de l’HumanitĂ©, et qu’il souffre de moins en moins la dissonance. Dans nos quotidiens, nous allons ĂȘtre amené·es, cette annĂ©e, Ă  affirmer notre posture, Ă  nous positionner et nous repositionner sans cesse. À pratiquer l’écoute constante du cƓur et du corps, tout en apprenant Ă  dire les choses avec une autoritĂ© juste et placĂ©e, libĂ©rĂ©e des chaĂźnes du ventre. Celles de l’enfance des sentiments. À accueillir nos AMPLITUDES Ă©motionnelles avec sĂ©rĂ©nitĂ©, sans nous y noyer, mais pour y puiser notre VĂ©ritĂ©, celle qui saura toucher et ouvrir les coeurs, par le simple effet de son authentique et pure vibration. À revisiter, nettoyer et rĂ©inventer nos RELATIONS. Avec nous-mĂȘme, avec les autres, entre les hommes et les femmes, avec nos enfants (et je parle de tous nos enfants) et entre les ĂȘtres humains tout court, dans toutes les cours oĂč nous choisirons de jouer notre musique. AprĂšs 2 ans de turbulences et de bouleversements nĂ©cessaires, nous avons grandi d’avoir su Ă©couter ce que nos peurs avaient Ă  nous dire. Et nous allons continuer de le faire Ă  travers les situations et les dilemmes qui vont se (re)prĂ©senter Ă  nous, que nous pensions dans certains cas transcendĂ©es depuis longtemps dĂ©jĂ . Mais, en matiĂšre de guĂ©rison de Soi et de sauts de conscience, le temps n’existe pas. Et le monde aussi fait son grand mĂ©nage. Et l’Univers nous met face Ă  nos contradictions les plus subtiles, se faufile dans nos cachettes les plus intimes pour faire s’expandre notre Ăąme, tout simplement parce qu’il est temps, et qu’il en va non seulement de notre survie, mais de celle de tout ce qui Vit. Les grands mouvements de notre espĂšce s’observent souvent dans les “modes” et les appropriations collectives de concepts et de langage. Et tous les messages que j’ai pu lire derniĂšrement disent, avec leurs mots et leurs couleurs, plus ou moins la mĂȘme chose : cette annĂ©e sera celle de l'ÉCLAIRCIE, dans tous les sens du terme. Celui de ce qui s’éclaire comme de ce qui doit s’éclaircir, se dĂ©fricher, s’élaguer, se clairsemer pour mieux mettre en lumiĂšre ce qui est important, ce qui compte vraiment, ce qui est essentiel Ă  notre dĂ©ploiement. Et je parle d’un dĂ©ploiement qui n’a rien, mais vraiment rien d’autocentrĂ©, contrairement Ă  ce que certains disent tout haut ou pensent tout bas. Rien d'Ă©goĂŻste ni d’individualiste. Non. Je parle d’ÉlĂ©vation Spirituelle Universelle. Je parle de rencontrer l’universalitĂ© de notre unicitĂ© : notre SingularitĂ©, celle que l’on Ă©voque beaucoup en ce moment (et ce n’est pas un hasard), et de la manifester pleinement, en se dĂ©tachant de l’obsession du rĂ©sultat tangible, pour la mettre au service du Bien Commun et du Plus Grand que Soi. Le Je au service du Nous, l’Être au service de l’ĂȘtre...” Et cela va nous demander, comme dirait BrenĂ© B., de beaucoup, beaucoup oser. Diane

Auteure de Sens


Les ateliers de février :


Et ce mois de février se vivra sous le regard bienveillant de La Gardienne de la Sagesse

Comme les mois prĂ©cĂ©dents, il y aura 2 sessions pour un mĂȘme atelier :

Vous pouvez dores et déjà vous y inscrire en cliquant sur les liens ci-dessus, ou les boutons ci-dessous.

Je m'inscris à l'atelier du 15 février

Je m'inscris à l'atelier du 17 février



Quoi de neuf sur le Podcast des Auteurs de Sens ? :


Et à propos de beaucoup oser, laissez-moi vous présenter Violaine.

Pour ceux qui n'auraient pas vu mes posts sur les rĂ©seaux : Avez-vous dĂ©jĂ  rencontrĂ© une đ‘Ș𝒐𝒏𝒕𝒆𝒖𝒔𝒆 𝒅'𝒂𝒗𝒆𝒏𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒉𝒖𝒎𝒂𝒊𝒏𝒆𝒔 ? Moi si. Violaine Magnat fait de la poĂ©sie, mais pas n’importe laquelle. De la poĂ©sie vivante ! Elle transcende son histoire personnelle pour rĂ©enchanter nos Ă©cosystĂšmes professionnels. Elle met les mots en voix et les fait chanter pour Ă©clairer et apaiser nos maux, leur faire prendre racine, les incarner et au ciel les relier pour mieux les transformer. Elle parle Ă  nos cƓurs avec dĂ©licatesse, pour les reconnecter au Vivant et, en dĂ©voilant la sienne, Ă  la merveilleuse vulnĂ©rabilitĂ© qui fait de nous des ĂȘtres si singuliers. En cheminant vers qui elle a Ă  ĂȘtre, en rĂ©pondant Ă  l’appel de son Ăąme la guidant vers sa contribution au monde, elle nous invite, Ă  travers ses contes urbains, ses contes du quotidien, ses mĂ©lodies parlĂ©es, Ă  tomber les masques, pour rĂ©aliser Ă  quel point il est urgent et important d’ĂȘtre soi, tout simplement. Que c’est Ă  cet endroit-lĂ , prĂ©cisĂ©ment, que rĂ©side la vĂ©ritable audace, la clĂ© de notre Ă©panouissement, celle du vĂ©ritable changement, et la beautĂ© et la prĂ©ciositĂ© de notre humanitĂ©. 🙏 Violaine a acceptĂ© de venir partager avec moi un fragment de son regard Ă©merveillĂ© sur le monde, Ă  l'aube de son premier spectacle, son One Woman Poetry Show, "Comme un album", dont je vous invite vivement Ă  dĂ©couvrir le teaser ici : https://m.youtube.com/watch?v=7s4QPet... đŸ‘‰đŸ» Et son site Internet lĂ  : www.violainemagnat.com Et Ă  la suivre ses activitĂ©s sur les rĂ©seaux : đŸ‘‰đŸ» Ici : https://www.instagram.com/violaine_ma... đŸ‘‰đŸ» et lĂ  : https://www.linkedin.com/in/violaine-... Je vous souhaite une Ă©coute poĂ©tique ✹🌾

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout