top of page
Rechercher

À propos du choix



🎧 Semillas des luz, Nous sommes des poussières d'étoiles...


Cher·es Auteur·es de Sens,


Au revoir janvier, bonjour février. Il fait toujours aussi gris, mais une sensation de légèreté s’installe, après un début d’année qui, je ne sais pas ce qu’il en est de votre côté mais du mien, m’a semblé interminable. LE MANIFESTE DE SOI Je n’ai cessé de le vivre ces dernières semaines, et de le constater : le choix sera cette année notre défi majeur, la Vérité du cœur à cœur. Il l’est en permanence, c’est vrai, mais là ça frôle la question de survie. Choisir c’est renoncer. Choisir c’est décider. Choisir c’est se positionner. Prendre parti, s’affirmer, exprimer ses besoins profonds, dire de vrais ”non” pour de vrais ”oui”… Et c’est aussi écrire son MANIFESTE, pour être bien certain·e de la manière dont nous souhaitons avancer dans le monde aujourd’hui. Pas hier, pas demain, aujourd’hui ! Alors, la semaine dernière, en atelier, c’est ce que nous avons fait. Nous avons d’abord rendu grâces à tous les ”maîtres” de l’année passée (et par maîtres j’entends les situations et les personnes dont nous avons appris, dans le négatif comme dans le positif, qui nous ont fait grandir). Puis nous avons célébré nos joies, les petites et les grandes. Et, enfin, nous avons déposé par écrit nos intentions pour cette nouvelle année qui s’ouvre, et les avons mises en lumière. Un moment, et même deux, intense et puissant. Et voici, à quelques mots près, ce que je leur ai dit à propos du pourquoi de cette proposition d’écriture : ”De manière générale, nous gagnons à constamment poser, clarifier et reposer nos intentions si nous voulons donner un souffle de vie et d’authenticité à nos actes. Une énergie, une puissance agissante. Mais, si j’ai eu envie de proposer cette rencontre et ce thème du Manifeste maintenant, précisément, au cœur de l’hiver et au sortir d’un certain chaos, c’est que j’ai eu un sentiment particulier d’urgence et d’importance à le faire. À me et nous donner un CAP en conscience, pour mieux tenir et orienter la barre qui va nous y emmener. Oui, nous devons plus que jamais faire l’inventaire de nos apprentissages et écrire notre feuille de route. Pour pouvoir rester debout, envers et contre tout, et continuer de faire ce que nous avons à faire dans ce monde en profonde mutation. Ces dernières semaines, et je l’observe quasi systématiquement autour de moi sous différentes formes et manifestations, nous sommes aux prises avec des forces très puissantes qui, je le crois, nous invitent à revoir notre système de valeurs en profondeur. À faire des choix, parfois drastiques, en accord avec notre être intérieur, qui nous appelle encore plus fort, qui pousse et pousse encore, parce qu’il ressent plus que jamais le cri du monde et de l’Humanité, et qu’il souffre de moins en moins la dissonance. Dans nos quotidiens, nous allons être amené·es, cette année, à affirmer notre posture, à nous positionner et nous repositionner sans cesse. À pratiquer l’écoute constante du cœur et du corps, tout en apprenant à dire les choses avec une autorité juste et placée, libérée des chaînes du ventre. Celles de l’enfance des sentiments. À accueillir nos AMPLITUDES émotionnelles avec sérénité, sans nous y noyer, mais pour y puiser notre Vérité, celle qui saura toucher et ouvrir les coeurs, par le simple effet de son authentique et pure vibration. À revisiter, nettoyer et réinventer nos RELATIONS. Avec nous-même, avec les autres, entre les hommes et les femmes, avec nos enfants (et je parle de tous nos enfants) et entre les êtres humains tout court, dans toutes les cours où nous choisirons de jouer notre musique. Après 2 ans de turbulences et de bouleversements nécessaires, nous avons grandi d’avoir su écouter ce que nos peurs avaient à nous dire. Et nous allons continuer de le faire à travers les situations et les dilemmes qui vont se (re)présenter à nous, que nous pensions dans certains cas transcendées depuis longtemps déjà. Mais, en matière de guérison de Soi et de sauts de conscience, le temps n’existe pas. Et le monde aussi fait son grand ménage. Et l’Univers nous met face à nos contradictions les plus subtiles, se faufile dans nos cachettes les plus intimes pour faire s’expandre notre âme, tout simplement parce qu’il est temps, et qu’il en va non seulement de notre survie, mais de celle de tout ce qui Vit. Les grands mouvements de notre espèce s’observent souvent dans les “modes” et les appropriations collectives de concepts et de langage. Et tous les messages que j’ai pu lire dernièrement disent, avec leurs mots et leurs couleurs, plus ou moins la même chose : cette année sera celle de l'ÉCLAIRCIE, dans tous les sens du terme. Celui de ce qui s’éclaire comme de ce qui doit s’éclaircir, se défricher, s’élaguer, se clairsemer pour mieux mettre en lumière ce qui est important, ce qui compte vraiment, ce qui est essentiel à notre déploiement. Et je parle d’un déploiement qui n’a rien, mais vraiment rien d’autocentré, contrairement à ce que certains disent tout haut ou pensent tout bas. Rien d'égoïste ni d’individualiste. Non. Je parle d’Élévation Spirituelle Universelle. Je parle de rencontrer l’universalité de notre unicité : notre Singularité, celle que l’on évoque beaucoup en ce moment (et ce n’est pas un hasard), et de la manifester pleinement, en se détachant de l’obsession du résultat tangible, pour la mettre au service du Bien Commun et du Plus Grand que Soi. Le Je au service du Nous, l’Être au service de l’être...” Et cela va nous demander, comme dirait Brené B., de beaucoup, beaucoup oser. Diane

Auteure de Sens


Les ateliers de février :


Et ce mois de février se vivra sous le regard bienveillant de La Gardienne de la Sagesse

Comme les mois précédents, il y aura 2 sessions pour un même atelier :

Vous pouvez dores et déjà vous y inscrire en cliquant sur les liens ci-dessus, ou les boutons ci-dessous.



Quoi de neuf sur le Podcast des Auteurs de Sens ? :


Et à propos de beaucoup oser, laissez-moi vous présenter Violaine.

Pour ceux qui n'auraient pas vu mes posts sur les réseaux : Avez-vous déjà rencontré une 𝑪𝒐𝒏𝒕𝒆𝒖𝒔𝒆 𝒅'𝒂𝒗𝒆𝒏𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒉𝒖𝒎𝒂𝒊𝒏𝒆𝒔 ? Moi si. Violaine Magnat fait de la poésie, mais pas n’importe laquelle. De la poésie vivante ! Elle transcende son histoire personnelle pour réenchanter nos écosystèmes professionnels. Elle met les mots en voix et les fait chanter pour éclairer et apaiser nos maux, leur faire prendre racine, les incarner et au ciel les relier pour mieux les transformer. Elle parle à nos cœurs avec délicatesse, pour les reconnecter au Vivant et, en dévoilant la sienne, à la merveilleuse vulnérabilité qui fait de nous des êtres si singuliers. En cheminant vers qui elle a à être, en répondant à l’appel de son âme la guidant vers sa contribution au monde, elle nous invite, à travers ses contes urbains, ses contes du quotidien, ses mélodies parlées, à tomber les masques, pour réaliser à quel point il est urgent et important d’être soi, tout simplement. Que c’est à cet endroit-là, précisément, que réside la véritable audace, la clé de notre épanouissement, celle du véritable changement, et la beauté et la préciosité de notre humanité. 🙏 Violaine a accepté de venir partager avec moi un fragment de son regard émerveillé sur le monde, à l'aube de son premier spectacle, son One Woman Poetry Show, "Comme un album", dont je vous invite vivement à découvrir le teaser ici : https://m.youtube.com/watch?v=7s4QPet... 👉🏻 Et son site Internet là : www.violainemagnat.com Et à la suivre ses activités sur les réseaux : 👉🏻 Ici : https://www.instagram.com/violaine_ma... 👉🏻 et là : https://www.linkedin.com/in/violaine-... Je vous souhaite une écoute poétique ✨🌸

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page